Menu

<style type="text/css">#c131555 .image-teaser-box__text-content {background-color: orange; color: white;} #c131555 h3 { color: white; hyphens: auto; }</style>

Réunion de lancement

Mercredi 19.00 - 22.00
Audimax 1

DE, EN, FR

Le coup d'envoi sera donné mercredi. Birgit Mahnkopf y abordera dans son discours la question suivante : "Le monde en mutation - mais vers quoi ? - Quels objectifs peuvent en être déduits pour les mouvements sociaux européens ?". L'exposé abordera le grand contexte de crise qui se manifeste sous la forme d'une crise écologique et économique, mais aussi d'une crise de nos systèmes alimentaires, sanitaires et sociaux, aggravée par des conflits géopolitiques. Il abordera les causes communes de cette crise et tentera de montrer clairement que nous nous nourrissons de "points de basculement" dans le développement humain à un rythme inquiétant. La manifestation d'ouverture sera complétée par une contribution culturelle sous la devise : "Qui nous sommes - Ce que nous voulons". Les groupes et les thèmes impliqués seront présentés de manière artistique dans un ordre varié.

Modération : Maria Wahle, Sonja Taubert – Intervenants* : Dr. Thomas Grünewald, Felix Wolfgang Heinrichs (Maire de la ville de Mönchengladbach), Prof. Birgit Mahnkopf

Plénière Stratégie

Vendredi 20.00 - 22.00
Audimax 1

DE, EN, FR

Débat sur la stratégie - Mosaïque, arc-en-ciel, unité

Le débat stratégique vise à examiner, lors d'une séance plénière, les possibilités d'influence politique des mouvements sociaux et à trouver pour cela la forme d'organisation la plus efficace. En partant des contradictions sociales et des réponses politiques courantes, il s'agira d'aborder la situation actuelle et les perspectives de développement de la gauche. Les possibilités de coopération entre les ONG, les syndicats et les partis de gauche seront examinées. Le récit de la gauche sera remis en question : Capitalisme et écologie ou exploitation ? Ou tout autre chose qu'une vie autodéterminée ?
Et comment organiser les luttes ? Marcher séparément - frapper ensemble ; unité organisationnelle et direction ? Ou des structures de réseau souples et des espaces de liberté ? Les réponses sont essentielles pour les mouvements sociaux.

Modération : Prof. Dr. Andreas Fisahn – Intervenants* : Marga Ferré, Alexandra Strickner, Prof. Ulrich Brandt

 

Évènement de clôture

Dimanche 09.30 - 12.00
Audimax 1

DE, EN, FR

Évènement de clôture - Résumé, perspectives, au revoir !

Après quatre jours de discussions politiques, de musique, de théâtre, de danse et de fête, mais aussi d'une action impressionnante pour sauver le climat et l'environnement, nous faisons le point ensemble. Avons-nous trouvé des réponses aux questions urgentes dans notre lutte pour un monde meilleur, pour une Europe pacifique, pour éviter une catastrophe climatique ? Avons-nous réussi à unir nos forces au-delà des frontières, à nouer de nouvelles amitiés ? Les perspectives des mouvements sociaux, leurs prochaines actions communes seront présentées.

Modération, Résumé et perspectives : Maria Wahle et Sonja Taubert, Attac Allemagne
Exposé Manon Aubry, présidente du groupe de gauche au Parlement européen, NUPES France „Perspectives communes des mouvements de gauche pour une Europe démocratique“
Exposé Tommaso Fattori, 20 ans de FSE, Italie „Où va l‘Europe ? Objectifs et stratégies“

Auf Wiedersehen! Goodbye! Au revoir! До свидания! ¡Adiós! Αντίο! Adjö!

Plénum FLINTA*

Mercredi 16.00 - 18.00
Audimax 1

DE, EN, FR

Ce que nous voulons :

Nous, les féministes, les personnes LGBTI et queer, avons besoin d'un espace sûr au sein des mouvements sociaux, dans lequel nous pouvons associer nos questions identitaires à une critique structurelle de la mondialisation néolibérale.

Nous voulons aborder les thèmes récurrents de la critique féministe - les formes de travail sexuées, les chaînes de valeur mondiales, la violence sexuelle, le travail de soin rémunéré et non rémunéré, les crédits et les dettes - et discuter de leur pertinence pour la reproduction des structures de pouvoir économique et politique et des inégalités sociales.

Dans cette situation historique, nous voulons apprendre les unes des autres et former des alliances avec des mouvements antiracistes, anticoloniaux et pacifistes en Europe et au niveau international, afin de tendre vers un nouvel internationalisme féministe.